Enterrés vivants ?

Al Jazeera a montré des scènes dures et douloureuses d’un charnier de Palestiniens qui ne portaient que des sous-vêtements, récemment exécutés et enterrés par les forces d’occupation israéliennes dans la

« LAVENDER », L’intelligence artificielle qui dirige les bonbardements israéliens à Gaza

L’armée israélienne a désigné des dizaines de milliers d’habitants de Gaza comme des suspects, cibles d’assassinat, en utilisant un système de ciblage par intelligence artificielle (IA), avec peu de contrôle humain et une politique permissive en matière de pertes « collatérales », révèlent le magazine +972 et le site d’informations Local Call.

[Ce ciblage a été rendu possible par la surveillance constante des Gazaouis à partir des drones qui survolent en permanence ce « camp de concentration, devenu camp d’extermination », pour reprendre les mots d’Olivia Zemor. Une dystopie de science-fiction à la Terminator devenue réalité à Gaza. Demain, à qui le tour ? NDLR]

Maladroits!

Breaking news ! La Maison Blanche a « le cœur brisé ». L’armée israélienne, c’est juré, « va enquêter sur cet incident tragique au plus haut niveau ». Sept morts,

Une histoire d’amour et de résistance

L’écrivaine Susan Abulhawa était à Gaza en février et début mars. Bouleversée par les rencontres sur place, elle en revient avec une histoire qui pourrait sembler banale, celle de deux fiancés qui s’aiment. Mais à Gaza, cette histoire prend une tout autre dimension. Et le grand mérite de ce récit, c’est de montrer le visage des Palestiniens, à contre-courant de la froideur des chiffres et du processus de déshumanisation de la propagande israélienne.

Retour en haut